Guérison et Transformation: Retraite de Bretagne – du 21 au 28 avril 2018

L’expérience montre que le processus de transformation est très semblable au processus de guérison. Mais pourquoi attendre la maladie, les difficultés de la vie pour s’engager dans ce processus?

Si nous prenons au sérieux certains aspects plus profonds de notre être, tels que la vie spirituelle et que nous modifions la direction de notre vie, un espoir très réel de guérison et de transformation, non seulement de notre corps, mais de notre être tout entier, s’offre alors à nous.

Le Bouddha a enseigné que notre nature fondamentale est la source ultime de toute guérison et le fondement de toute transformation durable. Ce processus de transformation et guérison commence par la connaissance de notre propre esprit. La méditation nous permet d’acquérir cette connaissance, de nous relier à notre nature fondamentale, ouvrant ainsi vers de réelles possibilités de transformation de notre être, et menant ultimement au bonheur véritable.

Les instructeurs

Alain BEAUREGARD est physicien de formation, entrepreneur en haute technologie et pratiquant du bouddhisme tibétain depuis plus de vingt ans. Il anime des conférences, week-ends et retraites sur l’approche émotionnelle et spirituelle de la guérison, basés sur les enseignements bouddhistes et sa propre expérience de guérison.

À 46 ans, sa vie a basculé lors de la découverte d’un cancer de la vessie, métastatique, de stade 4, déclaré inopérable et incurable. Une guérison complète de la tumeur principale et des métastases a été obtenue en trois mois, contre toute attente. Son histoire a inspiré la série radiophonique “Vivre autrement” diffusée sur la première chaîne de Radio-Canada.

Instructeurs séniors co-animateurs
• Monique ALLAIN-BÉRANGER
• Michèle BÉDIÉE
• Jean-Claude SÉJOURNÉ

Informations pratiques

Dates

La retraite se déroule du SAMEDI 21 AVRIL après-midi au SAMEDI 28 AVRIL après le déjeuner du midi.

Lieu

La retraite se déroulera au cœur du golfe du Morbihan au village vacances “La Pierre Bleue” à SAINT-GILDAS-DE-RHUYS. Ce lieu sera privatisé pour Rigpa. www.lapierrebleue.com

À 1,2 km de grandes plages, face à l’océan Atlantique, “La Pierre Bleue” offre un cadre privilégié pour se ressourcer et met à votre disposition un hammam ainsi qu’une piscine couverte et chauffée, accessible aux personnes à mobilité réduite. L’hébergement est constitué de maisonnées individuelles disposées sur un grand terrain arboré.

Transport

La gare la plus proche est Vannes. Des bus, situés en face de la gare, pourront vous amener jusqu’à Saint-Gildas-de-Rhuys. Les horaires de bus sont disponibles sur le site : www.kiceo.fr/ligne/ligne-24

Inscriptions

Les frais de retraite comprennent l’hébergement en pension complète ainsi que les frais inhérents à la retraite.

TARIFS MODULE 1 : forfait hébergement + retraite par personne (voir bulletin d’inscription pour détail des hébergements)
Adhérent : 569 € / pers.
Adhérent Réduit : 509 € / pers.
Non adhérent : 609 € / pers.

TARIFS MODULE 2 : forfait hébergement + retraite par personne
Adhérent : 539 € / pers.
Adhérent Réduit : 479 € / pers.
Non adhérent : 579 € / pers.

Pour vous inscrire, merci de nous retourner avant le 22 mars 2018 le bulletin d’inscription dûment rempli et accompagné du paiement qui se fait en plusieurs fois (les informations pour envoyer votre règlement se trouvent sur le bulletin).

 

Publicités
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Le bouddhisme et la violence injustifiable

Par Matthieu Ricard le 18 décembre 2017*

Mr Fig2
On ne peut qu’être atterré par les violences perpétrées par l’armée birmane à l’encontre des Rohingyas avec la bénédiction du clergé. L’armée nie les faits, mais quand 600 000 personnes fuient leurs habitations dans des conditions épouvantables, il est clair qu’elles sont terrifiées par ce qu’elles ont vécu. Ce nettoyage ethnique est d’autant plus choquant qu’il se passe dans un pays qui se dit bouddhiste et qui devrait donc pratiquer la non-violence. Le Dalaï-lama l’a maintes fois répété : « Dans le bouddhisme, il n’y a aucune justification à la violence dans quelque but que ce soit. » Récemment, il a aussi déclaré au sujet de la Birmanie : « Dans de telles circonstances, le Bouddha serait certainement venu en aide à ces pauvres musulmans. » Il a aussi exhorté Aung San Suu Kyi à trouver une solution pacifique à la crise des Rohingyas : « Je vous appelle, vous et vos collègues, dit-il dans une lettre, à tendre la main à toutes les composantes de la société pour tenter de rétablir entre elles des relations pacifiques dans un esprit de paix et de réconciliation. »Le bouddhisme est clair dans sa condamnation de la violence. On ne peut trouver dans ses textes fondateurs une phrase qui puisse être interprétée comme un encouragement à faire du mal aux autres. Le bouddhisme ne fait d’ailleurs pas de différence entre tuer en temps de paix et tuer en temps de guerre. Il n’y a donc ni guerre sainte ni guerre juste. Le bouddhisme n’applique bien sûr pas non plus la loi du talion et réprouve toute forme de vengeance, qu’elle soit personnelle ou légale (comme la peine de mort.) Il n’encourage même pas le prosélytisme. Le Dalaï-lama dit souvent qu’il ne vient pas en Occident pour faire un ou deux bouddhistes de plus, mais pour partager son expérience humaine. Le bouddhisme n’a donc pas vocation à convertir les non-bouddhistes, même pacifiquement, à plus forte raison par la force.Quand un bouddhiste s’en remet aux « Trois Joyaux » ‒ le Bouddha, le Dharma (son enseignement) et la Sangha (la communauté des pratiquants) ‒, il prend en même temps l’engagement de renoncer à « tout acte nuisible aux autres. » Les généraux birmans bouddhistes persécutent des musulmans, mais leurs actes sont en contradiction flagrante avec les enseignements du Bouddha.

À propos des atrocités commises en Birmanie, on a parlé de « moines tueurs », ce qui est une contradiction dans les termes : dès l’instant où un moine tue un être humain ou ne fait même qu’inciter quelqu’un d’autre à le tuer, il est immédiatement déchu de ses vœux monastiques. Wirathu et ses comparses ne sont donc au plus que des ex-moines qui ne devraient plus porter la robe safran. De plus, le fait qu’ils traitent les Rohingyas de « vermines » et de « pestes » n’est pas sans rappeler de sinistres souvenirs. Ce type de langage qui vise à déshumaniser certains groupes humains jugés indésirables a été systématiquement utilisé dans les persécutions et les massacres de masse au cours de l’histoire.

On peut se demander pourquoi Aung San Suu Kyi n’a fait jusqu’ici que des déclarations mitigées, du genre : « Le gouvernement doit prendre soin de tous ceux qui sont dans notre pays, qu’ils soient ou non citoyens, » déclarations qui n’ont en rien freiné les persécutions. Il faut dire à sa décharge que la situation est plus complexe qu’on ne le pense dans la province de l’Arakan. Dans les années 1950, une cinquantaine de milliers de paysans bengalis musulmans étaient venus s’y installer en quittant ce qui est devenu aujourd’hui le Bangladesh pour des terres moins peuplées. Ils se sont souvent approprié des terrains agricoles, ont épousé de force des femmes arakanaises et commis leur lot d’atrocités. Avant le récent exode, cette population musulmane avait atteint un million d’habitants, au sein d’une population arakanaise de 3,1 millions. Selon Jacques Leider, membre de l’École Française d’Extrême Orient, « la population musulmane n’a jamais visé l’intégration dans la société arakanaise, elle a plutôt voulu défendre son caractère distinct. La tension n’a jamais diminué, car les musulmans et les bouddhistes sont restés divisés à la fois sur le plan culturel et politique. » Pendant des années, la junte militaire birmane a persécuté les Rohingyas mais aussi les autres minorités d’origine non-birmane, les Karen et les Mong en particulier.

D’autre part, Aung San Suu Kyi vient juste d’accéder à un certain pouvoir, mais les généraux sont restés très puissants, se réservant d’office des postes clés dans les ministères comme au parlement. Si elle souhaite continuer à conduire son pays sur la voie de la démocratie, elle ne peut se permettre d’aliéner ni les généraux ni l’opinion publique qui n’a jamais accepté ce qu’elle considère comme une immigration illégale de populations bengalies.

Pourtant il est clair qu’en agissant comme elle le fait, elle sacrifie non seulement les valeurs bouddhistes, mais aussi le courage, l’intégrité et les valeurs morales qui lui ont valu le Prix Nobel de la paix. Sans parler de simples valeurs humaines. Que l’on soit bouddhiste, hindou, chrétien, musulman, athée ou autre, l’objectif de chacun devrait être de vivre en paix avec les autres. Et cela passe par la bonté et la réconciliation, pas par la haine et la répression.

Cet article a été initialement publié sur le site du Figaro le 30 novembre 2017.

  • Crédits photo : Sébastien SORIANO/Le Figaro
Publié dans Non classé | Tagué , , | Laisser un commentaire

Prochainement un nouveau cours…

Prochainement un nouveau cours organisé par Rigpa-Chatellerault-Tours* :

Donner du sens à la vie à la lumière de la mort

Ce cours propose une approche de la mort et la fin de vie selon la tradition du bouddhisme tibétain. Il donne un aperçu de la sagesse pratique de cette tradition et offre des outils de réflexion pour nous aider à envisager notre propre mort et celle de nos proches. Il est basé sur l’ouvrage écrit par le maître tibétain Sogyal Rinpoché intitulé « Le livre tibétain de la vie et de la mort ».

Contenu:

  • La compréhension de l’impermanence et de la mort
  • Qu’est que l’esprit et comment peut-il nous aider.
  • Conseils pour se préparer pratiquement et émotionnellement à notre mort et celle de nos proches

Ce cours offre un cheminement progressif. Pour profiter au mieux de ses bienfaits, il est conseillé vivement de le suivre dans sa totalité.

Toutes les infos sous l’onglet Cours: donner du sens à la vie

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Calendrier des activités de Rigpa Tours-Chatellerault

Calendrier de Février à Avril 2018.

Les séances  (hors journées complètes) sont organisées  en alternance les Mardi  des semaines impaires pour le cours sur la méditation   et les  vendredis des semaines paires pour le nouveau module  « Donner du sens à la vie à la  lumière de la mort ».

Les « cours de méditation » auront lieu (sauf exception)  les 13 et 27 Février, 13 et 27 mars 2018, à 19h15, 10 et 24 avril.

Le Module « Donner du sens à la vie à la  lumière de la mort »**  auront lieu les semaines paires (sauf exception) les 9 et 23 février, 9 et 23 mars 2018,  6 avril (pas de séance le 20 avril en raison de la retraite de Bretagne)

 

Informations supplémentaires sur les autres pages de ce blog, notamment Calendrier et infos et Apprendre la méditation

** voir l’onglet Cours: donner du sens à la vie…

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Calendrier des cours de la fin d’année 2017.

Septembre-décembre  2017 .

Les séances  (hors journées complètes) sont organisées  en alternance les Mardi  des semaines impaires pour le cours sur la méditation (Le Véritable sens de la méditation)  et les  vendredis des semaines paires pour l’espace de réflexion sur le thème de  Suivre le Chemin spirituel.

Les « cours de méditation » auront lieu (sauf exception que nous signalerons aux participants ainsi que sur ce site) les 12 et 26 septembre, 10 et 24 Octobre, 7 et 21 Novembre, 5 et 19 décembre, à 19h15.

les prochaines séances de l’  »espace de discussion  « Comprendre le chemin spirituel »**  auront lieu (sauf exception que nous signalerons aux participants ainsi que sur ce site)  les 6 et 20 Octobre, 3 et 17 Novembre, 1er et 15 décembre, à 19h15

Informations supplémentaires sur les autres pages de ce blog, notamment Calendrier et infos et Apprendre la méditation

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Guru Rimpoché par Philippe Cornu

Guru Rinpoché est considéré comme le deuxième Bouddha dans le bouddhisme tibétain. Il est révéré comme le Maître le plus important du Bouddhisme Vajrayana qu’il a introduit au Tibet au 9ème siècle sur la demande du Roi Trisongdetsen qui deviendra avec Yeshé Tsogyal, détentrice du Dharma, un de ses principaux disciples. Philippe Cornu, universitaire et grand connaisseur du Bouddhisme nous parle ici de Guru Rimpoché dans deux émissions de Sagesses Bouddhistes des 7 et 14 Mai 2017.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La retraite de méditation – 8-15 juillet 2017

La retraite de méditation.

Amener paix, présence et clarté dans notre vie.

Nous avons tous entendu parler de la méditation, mais savons-nous quel est son sens véritable?

S’inscrivant dans la tradition Dzogchen, courant unique du bouddhisme tibétain, connu pour sa clarté, sa profondeur et sa simplicité, cette retraite sera une parfaite occasion d’explorer les outils pour cultiver la présence, la paix et la clarté, et d’étudier comment apporter ces qualités humaines essentielles dans nos vies.

Tenue dans l’environnement exceptionnel de Lérab Ling, dont le cadre invite naturellement au calme et à la paix intérieure, cette retraite sera l’opportunité de faire une pause dans sa vie et une chance unique d’entrer dans l’expérience de la méditation.

Guidés par une équipe qui a de longues années d’expérience de la méditation, ainsi que de la façon de l’enseigner aux autres, nous examinerons l’art intemporel de la pratique de la méditation en recevant des instructions claires, des pratiques guidées et des périodes de silence

Il y aura aussi du temps pour l’exercice physique et l’intégration de la méditation dans le mouvement – comme la méditation marchée – ainsi que de nombreuses occasions d’échanger et de clarifier notre compréhension.

Cette nouvelle approche, basée sur l’expérience, est une occasion idéale pour les débutants mais aussi pour ceux qui méditent déjà, de découvrir et/ou d’approfondir leur compréhension et leur expérience de cette pratique. C’est un très bon complément du cours de Rigpa Le véritable sens de la méditation.

  • Début : samedi  8 juillet à 10h
  • Fin : samedi 15 juillet à 17h

VEUILLEZ NOTER – Pour ceux qui ne peuvent pas assister à toute la retraite, nous proposons aussi une Option Week-end (8 – 9 Juill.).

Informations complémentaires et inscription suivez ce lien

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Gare à la sinistrose, vive l’optimisme réaliste et l’altruisme efficace !

Par Matthieu Ricard le 2 mai 2017

SmileSurfant sur la vague de la « vérité alternative », le triste personnage qui sévit momentanément à la tête des États-Unis d’Amérique, un pays qui fut jusqu’à récemment le champion du monde libre, a déclaré que les homicides avaient atteint leur plus haut niveau depuis 47 ans dans son pays. Il a aussi reproché aux médias (son obsession !) de n’en presque rien dire. Or s’ils n’en disent rien, c’est ma foi pour une bonne raison : selon les chiffres donnés par le FBI lui-même, en 2014 le taux d’homicide était à son niveau le plus bas depuis prés de 55 ans ! Il a même diminué de moitié depuis les années 90. En 2016, on a observé une augmentation dans certaines villes (notamment à Chicago pour des raisons socio-économiques) mais cette augmentation n’a été que de 0.3 % par rapport à 2015 pour l’ensemble du pays.
Ce n’est pas tout. Comme l’a montré le travail magistral de Steven Pinker, professeur à Harvard, dans un ouvrage de 800 pages, la violence sous toutes ses formes… (lire la suite ici)
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Donner du sens à la vie – Dans le miroir de la mort

image

Du samedi 1er au lundi 3 avril 2017

Rigpa-france est heureuse de vous informer de  la retraite en ville Donner du sens à la vie – Dans le miroir de la mort, au centre Rigpa Paris !

Lors de cette retraite ouverte à tous, nous explorerons comment nous pouvons affronter l’incertitude et le changement, transformer les difficultés et la peur, nous préparer à la mort et soutenir les autres pour mourir dans la dignité.

Inspirés par Le livre tibétain de la vie et de la mort de Sogyal Rinpoché, Karin Behrendt et Michèle Bédiée, Monique Allain-Béranger et Jean-Claude Séjourné partageront les enseignements essentiels les plus pertinents pour notre monde actuel, offrant un aperçu de la sagesse pratique et de l’inspiration sacrée de la tradition bouddhiste tibétaine.

Cette retraite sera également l’occasion de recevoir des conseils sur la méditation et la pratique essentielle du p’owa, une pratique de guérison pour le moment de la mort.

Tarifs, informations sur les intervenants, repas, cliquez sur  Plus d’informations et s’inscrire

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Nos prochains rendez-vous

Calendrier du printemps 2017.

Mars-Juillet  2017  (le vendredi à 19h15).

Les « cours de méditation » auront lieu (sauf exception que nous signalerons aux participants ainsi que sur ce site) toutes les semaines impaires. de mars à Juin les semaines  09 ( 3 mars), 11 (17 mars),  13 (31 mars), 15 (14 avril), 19 (12 Mai), 21 (26 Mai), 23 (9 juin), 25 (23 juin), 27 (7 juillet)

ATTENTION : pas de cours en semaine 17, le 28 avril

les prochaines séances de l’  »espace de discussion  « Comprendre le chemin spirituel »**  auront lieu (sauf exception que nous signalerons aux participants ainsi que sur ce site) toutes les semaines paires. au premier trimestre 2017 les  semaines 10 (10 mars), 12 (24 mars), 14 (7 avril), 18 (5 Mai – sous réserve), 20 (19 Mai), 22 (2 juin), 24 (16 juin), 26 (30 juin).

ATTENTION : pas de séance en semaine 16, le 21 avril

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire