Rigpa

L’histoire de Rigpa

Beaucoup de gens de par le monde ont aujourd’hui rencontré le bouddhisme tibétain et ont tiré un très grand profit de ses enseignements et de sa pratique. L’une des causes directes du succès remarquable de sa diffusion a été l’arrivée en Occident dans les années soixante et soixante dix, de nombreux maîtres tibétains qui ont consacré leur vie à mettre la tradition bouddhiste ancienne dont ils étaient les détenteurs à la portée des femmes et des hommes du monde d’aujourd’hui.

Sogyal Rinpoché a été l’un de ces maîtres, et Rigpa est le véhicule qu’il a créé pour transmettre les enseignements. L’histoire de Rigpa fait donc partie de celle de l’arrivée du Bouddhadharma en Occident. On mesurera le chemin parcouru depuis les débuts dans une petite chambre d’étage à Londres où Rinpoché enseignait à une douzaine d’étudiants, jusqu’à l’organisation internationale comprenant quatre centres de retraite, une chaîne de centres citadins et des milliers d’étudiants, qui joue un rôle majeur dans la présentation du bouddhisme tibétain au monde contemporain.

La Charte Éthique de Rigpa

Le sangha de Rigpa est une communauté internationale suivant la tradition du bouddhisme tibétain. Ensemble, nous nous appliquons à étudier, pratiquer et incarner des principes de paix, de compassion et de sagesse, tels que le Bouddha les a enseignés et qu’ils ont été transmis jusqu’à nous par de nombreux grands maîtres du passé ou contemporains.

Des conseils très complets concernant la conduite éthique sont déjà présents au sein des enseignements du Bouddha. Ici, nous résumons certains points clés tout en donnant des directives pour clarifier ce qui est attendu de tous ceux qui participent à des événements ou activités à Rigpa. Toute personne qui exerce une activité au sein de Rigpa a la responsabilité de se comporter en accord avec les lois du pays et les valeurs de cette Charte Éthique de Rigpa.

La Charte Éthique établit des valeurs et critères de comportement. Elle sera ainsi une base pour l’éducation et la formation. Elle invite aussi à engager une réflexion sur nos comportements à la lumière des critères éthiques contemporains, qu’ils soient laïques ou bouddhistes. Elle définit dans un langage courant les comportements inacceptables et établit une procédure simple pour faire part de transgressions de comportement ou résoudre des doléances.

plus sur le site de Rigpa-France

Publicités